Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du LAB'
  • Le blog du LAB'
  • : Laboratoire d'Actions pour Bezons (LAB'). Groupe de réflexion et d’action pour une ville toujours dynamique,solidaire et ouverte sur le monde
  • Contact

Recherche

14 mai 2015 4 14 /05 /mai /2015 14:51
Après les 145 projets, lieux culturels menacés, abandonnés ...la censure s'invite à Blanc Mesnil

Privé de concert. Grand Corps Malade ne digère pas l’annulation par la mairie de sa prestation du 21 mai prochain au Blanc-Mesnil. « Une annulation honteuse » digne des heures sombres du pétainisme, de l'époque Marcellin .



C’est un courrier de la mairie qui a mis le feu aux poudres. Dans une première missive adressée au directeur du Théâtre 9, le maire s’émeut de la présence annoncée sur scène de Rachid Taxi. Ce chauffeur de taxi de 48 ans, de son vrai nom, Rachid Amghar, a déjà participé à quelques dates de la tournée du slameur de Saint-Denis, avec qui il partage la scène pour un titre, « Inch’Allah ». Mais au Blanc-Mesnil, Rachid Taxi n’est pas qu’un artiste, il est assez connu sur la ville, notamment pour des prises de positions plutôt à gauche lors de débats publics. Certes en opposition politique avec le maire UMP Thierry Meignen, il n’est cependant engagé dans aucun parti politique. La mairie a ainsi contesté la présence de Rachid Amghar par crainte que les spectateurs « se retrouvent prisonniers d’un meeting politique », selon le maire.

Or, si la production de Grand Corps Malade a rassuré la mairie sur le fait qu’aucun propos politique ne serait tenu lors de la prestation, l’artiste a ensuite refusé de s’engager à ce propos.

Dès lors la ville a adressé un courrier à Grand Corps Malade : le concert est annulé. Elle invoque notamment un problème d’assurances et « le non-respect du contrat ». Effectivement, le contrat n’assurait pas la présence de Rachid Amghar. La mairie rappelle qu’il est en son devoir « de respecter la loi et de veiller à ce que tout contrat impliquant l’argent public (la prestation coûtait 21 000 €) soit respecté ».

« Je ne suis pas Dieudonné ! », tempête mercredi soir Rachid Taxi. « L’assurance, c’est une fausse excuse », renchérit le slameur Grand Corps Malade. L’artiste et son ami sont abasourdis. « Je tombe des nues ! Je ne sais même pas ce que la mairie me reproche » avoue Rachid Taxi. « J’ai eu du mal à y croire, je pensais que c’était une blague », ajoute Grand Corps Malade.

Tous les deux natifs du Blanc-Mesnil, Grand Corps Malade et Rachid Taxi sont déçus de ne pas pouvoir jouer dans la commune. « C’est surtout pour les Blancmesnilois que je suis déçu », lâche-t-il de sa voix grave.

Partager cet article

Repost 0
Published by le LAB' - Laboratoire d'Actions pour Bezons
commenter cet article

commentaires