Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du LAB'
  • Le blog du LAB'
  • : Laboratoire d'Actions pour Bezons (LAB'). Groupe de réflexion et d’action pour une ville toujours dynamique,solidaire et ouverte sur le monde
  • Contact

Recherche

6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 16:50
François Hollande, le Rafale, l'Arabie Saoudite, le Quatar...le foot ball : quel rapport, lisez la suite.

Fermez les yeux...


24 Rafale et deux Yéménites, un Tchadien, un Erythréen et un Soudanais, condamnés à mort, ont été décapités aujourd'hui à Jeddah, dans l'ouest de l'Arabie saoudite, a annoncé le ministère saoudien de l'Intérieur.

Les Yéménites, Khaled Fetini et Ibrahim Nasser, le Tchadien Hassan Omar, l'Erythréen Salem Idriss et le Soudanais Abdel Wahhab Abdel Maïn, ont été condamnés pour avoir attaqué un commerce, tué un gardien indien, avant de forcer le coffre et de dérober une somme d'argent.

Ces décapitations portent à 78 le nombre d'exécutions en un peu plus de quatre mois en Arabie saoudite, alors qu'il y en avait eu 87 sur l'ensemble de l'année dernière. L'Arabie saoudite est l'un des pays au monde ayant le plus recours à la peine de mort.

Et pourtant, le régime avec lequel Franois Hollande est le nouveau grand ami est un des pires au monde. Pour rappel :

  • L'Arabie Saoudite inspire tous les mouvements islamistes radicaux. Le wahhabisme reste la forme la plus conservatrice, rigoriste et puritaine de l'islam. Le salafisme radical en est l'enfant. Selon les services de renseignement occidentaux, les donateurs saoudiens demeurent la principale source de financement des groupes terroristes sunnites du monde entier.

  • La peine de mort se pratique couramment en Arabie Saoudite pour des crimes divers : meurtre, vol à main armée, trafic de drogue, apostasie, adultère, sorcellerie. Généralement au sabre. Parfois par lapidation -en cas d'adultère. Les décapitations s'accompagnent parfois d'une crucifixion sur la place publique, histoire de renforcer l'effet dissuasif de la peine. En cas de vol, les juges peuvent opter pour l'amputation de la main droite.

  • L’Arabie Saoudite, comme dans un ce ces régimes qu’on croise dans les films de science-fiction, est dirigée par une caste de super-riches, la famille royale, 4.000 personnes environ. Elle vit dans un luxe étourdissant, grâce à l’argent jaillissant des sables. En face de cette caste, une population souvent pauvre, avec un taux de chômage de 12% et du double chez les jeunes.

  • La presse y est bridée, Internet sous surveillance serrée. Le royaume figure en 164e place sur une liste de 180 pays dans le classement mondial de la liberté de la presse 2015. "Le royaume applique une censure implacable à ses propres médias et à Internet, multipliant les condamnations de netcitoyens", juge RSF dans son dernier rapport, exemples à l’appui. Ainsi, le blogueur Raef Badaoui, 30 ans, qui avait osé dénigrer la police religieuse, a été condamné pour blasphème à dix ans de prison et 1.000 coups de fouet.

  • Le royaume n’accepte aucune liberté religieuse. Il condamne à mort ceux qui s’aventurent à lire la bonne aventure. Il fouette les chrétiens qui se laissent aller au prosélytisme.

François Hollande ferme les yeux sur ces petits détails : il considère visiblement que la clarté de sa politique étrangère (et commerciale) au Moyen-Orient est à ce prix : elle impose des alliances sans nuages.

Mais cette absence de nuages, de distance vis-à-vis de ces pétro-monarchies autoritaires, d’indignation face aux violations des droits de l’homme ne fait que nourrir une contradiction fondamentale. D’un côté, François Hollande est "en guerre" contre le djihadisme, que ce soit au Mali ou sur le sol français. De l’autre, le même s’oblige à faire des courbettes aux parrains et aux modèles de ces même djihadistes.

Le Quatar et le F.C. Barcelone.

Le FC Barcelone va couper les ponts avec le Qatar pour cause de soutient au terrorisme

Nous ne sommes pas habitués à parler de football sur le blog, mais l’information est intéressante. Le FC Barcelone va couper les ponts avec le Qatar qui les sponsorise, car ce pays, pardon ce royaume, est soupçonné notamment de soutenir financièrement les terroristes islamistes . Bien sûr, cela se produira dès 2016, il y a encore de l’eau qui peut couler sous les ponts d’ici là , mais l’idée est lancée. Si l’ensemble des clubs de football se mettait à agir aussi intelligemment, peut-être alors le football redeviendrait un véritable sport et non un simple business… nous pouvons rêver…

On commence à aimer le foot !

Partager cet article

Repost 0
Published by le LAB' - Laboratoire d'Actions pour Bezons
commenter cet article

commentaires