Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du LAB'
  • Le blog du LAB'
  • : Laboratoire d'Actions pour Bezons (LAB'). Groupe de réflexion et d’action pour une ville toujours dynamique,solidaire et ouverte sur le monde
  • Contact

Recherche

4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 14:19

 

 

 

VALLS-DOUCET.png

 

 

 

 

Dominique Lesparre recevait, accompagné des élus bezonnais, des habitants du Colombier, en particulier du Quai Voltaire, de Philippe Doucet, député (qui oublie de citer dans sa page facebook les élus bezonnais...!) Manuel Valls pour faire le point sur la lutte contre l'insécurité dans ce quartier gangrené par des dealers.

 

L'intervention citoyenne, la présence des forces de l'ordre (nationale) donnent, depuis quelques jours, l'impression d'un retour à la vie normale.

 

Le ministre a rencontré, avec le Maire de Bezons, les habitants qui se sont exprimés, avec émotion sur leur quotidien, réclamant aussi le maintien du commissariat bezonnais ( confirmé par le ministre).

Cette rencontre, empreinte de dignité le fut jusqu'à Olivier Régis et son « directeur » de cabinet ( bien connu dans quelques villes villes du Val D'Oise qui l'ont subi...pas longtemps!) interrompent le ministre et le Maire d'une manière insolente, irrespectueuse, indécente, se croyant dans une réunion électorale...Manuel Valls leur indiquant que leurs propos pourraient être dans les comptes de campagne d'Olivier Régis ( nos informations nous font penser qu'il a déjà eu quelques problèmes lors d'élection antérieure!).

 

 

REGIS 1

 

 

Indécence car après la manifestation bruyante, interrompant le conseil municipal du 30 octobre ( O.R. quittant avec fracas la séance, et s'écriant qu'il ne siégerait plus...certainement une promesse de g…on), introduisant l'alcool au marché de Bezons pour arroser ses fidèles, Régis  découvrait le Quai Voltaire, montrait un visage dédaigneux aux locataires en voulant transformer cette rencontre en meeting électoral.

 

 

N'oublions pas l'absence de Olivier Régis dans la lutte pour le maintien du commissariat, de sa lâche indifférence dans les manifestations citoyennes contre la drogue, les dealers à l'initiative des habitants et de la municipalité.

 

Peut-être que son « directeur » de campagne pourra lui apprendre que la politique est une chose trop sérieuse pour la confier à un « politicien ».

 

Partager cet article

Repost 0
Published by le LAB' - Laboratoire d'Actions pour Bezons
commenter cet article

commentaires