Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du LAB'
  • Le blog du LAB'
  • : Laboratoire d'Actions pour Bezons (LAB'). Groupe de réflexion et d’action pour une ville toujours dynamique,solidaire et ouverte sur le monde
  • Contact

Recherche

29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 21:18

ecole-en-danger-285x300Conseil Départemental des Parents d’élèves
des Écoles Publiques Laïques du Val d’Oise

COMMUNIQUE
La FCPE a été alertée par de nombreux parents qui ont reçu, par mails, sms,
ou via les réseaux sociaux, des appels à un mouvement de retrait des élèves des
écoles par leurs parents, les 24 et 27 janvier, afin de protester contre l’enseignement
de la théorie des genres à l’école.
Si cette théorie pourrait être abordée, dans le cadre de l’éducation sexuelle
aux Collèges et Lycées, elle ne sera pas abordée en primaire où sont uniquement
prévues des informations sur l’égalité des sexes.
La lutte contre l’homophobie et pour l’égalité fille/garçon a toujours été une
priorité de notre Fédération.
Ce mouvement a été lancé par une association politique « trans courant » :
Egalité et Réconciliation, fondée par Alain Soral (ex Front National et proche de
Dieudonné, Zemmour et Faurisson).
Cette association est d’inspiration pétainiste et réactionnaire.
Ce mot d’ordre pour une journée de protestation par mois est relayé par de
nombreuses associations d’obédience religieuse de tout bord.
L’égalité, et notamment l’égalité homme/femme a toujours été à l’encontre de
leur credo.
Ces mouvements vont jusqu'à affirmer que des cours d’éducation sexuelle,
avec démonstration auront lieu à la maternelle !
La désinformation, l’entretien de la peur, le repli sur soi et la famille sont leurs
leitmotivs.
La FCPE appelle tous les parents, responsables d’associations, politiques et
citoyens à dénoncer ces agissements.

Ci-dessous : Soral, Dieudooné, Zemmour , Farida Belghoul ( a été prise en photo avec les 2 premiers cités)

 

soral.png

 

 

Boycott de l'école : la FCPE menacée par des partisans de Farida Belghoul

 

Meaux, école Binet, lundi. De nombreux parents d’élèves de cette école située en zone urbaine sensible ayant suivi l’appel à boycotter la classe, les enseignants ont recensé 40 % d’absents ce jour-là. (LP/V.R.)



Le ton monte d’un cran. Plusieurs sections franciliennes de la Fédération de conseil de parents d’élèves (FCPE) ont reçu mercredi en début d’après-midi un mail de menaces leur enjoignant de « ne pas jouer à s’opposer aux programmes de la journée de retrait

« Nous avons relevé les noms des activistes FCPE qui défendent la théorie du genre école par école, collège par collège, département par département en Ile-de-France. On en restera pas là (sic) », poursuit le mail anonyme intitulé « Répression FCPE ».

Lundi, à l’appel de Farida Belghoul, une enseignante proche d’Alain Soral et Dieudonné, de nombreux parents n’ont pas envoyé leurs enfants à l’école. Ils protestaient contre la volonté supposée de l’éducation nationale d’apprendre la masturbation en maternelle » ou « déguiser les garçons en petites filles « ou encore de faire venir « des intervenants homo ou lesbienne qui viendront leur bourrer la tête d’idées monstrueuses ». 

Ce mouvement a été très suivi à mais aussi à Asnières (Hauts-de-Seine), Garges, Sarcelles, Gonesse (Val-d’Oise), Grigny.

Vincent Peillon, le ministre de l’éducation a immédiatement qualifié ses propos de « mensonges ». Mercredi, le ministre de l'Education nationale, a demandé aux proviseurs de convoquer les parents qui retireraient leur enfant de l'école. Cette initiative vise à «expliquer» aux intéressés «la réalité des choses» et «leur rappeler que dans notre pays il y a une obligation scolaire à l'égard des enfants», a-t-il dit devant la presse à la sortie du Conseil des ministres.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by le LAB' - Laboratoire d'Actions pour Bezons
commenter cet article

commentaires