Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du LAB'
  • Le blog du LAB'
  • : Laboratoire d'Actions pour Bezons (LAB'). Groupe de réflexion et d’action pour une ville toujours dynamique,solidaire et ouverte sur le monde
  • Contact

Recherche

29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 17:22

MACRON

 

Le travail du dimanche : ne nous trompons pas de combat.

 

Il a fallu lutter des années pour obtenir le droit à un repos de 2 jours consécutifs dont le dimanche afin de permettre aux salariés, non seulement de se reposer, mais aussi de pouvoir se consacrer à leurs familles, profiter de loisirs, participer à la vie sociale...

Depuis toujours le patronat rêve de remettre ce droit en cause, de rétablir le travail du dimanche sous prétexte de compétitivité et de développement économique!

De qui se moque-t-on ?

Il y avait déjà eu des tentatives, des dérogations, mais Mr Macron prétend inscrire ces "dérogations" dans la loi. Ce financier issu de la banque Rotschild est malheureusement le ministre d'un gouvernement socialiste. Il est heureux que de nombreux militants socialistes ainsi que des parlementaires refusent cette grave régression sociale. Mais il ne suffit pas de protester, il faut agir.

Il n'y a pas besoin de sortir de l'E.N.A. pour comprendre que ce qui limite les achats des consommateurs, ce n'est pas le jour d'ouverture des magasins mais le niveau de leur pouvoir d'achat. S'ils ont les moyens de consommer ils s'organisent en fonction des horaires des magasins. Et les agences de tourisme sont tout aussi capables d'organiser leurs voyages en fonction des réalités de chaque pays.

Les médias mènent une campagne éhontée pour soutenir ce projet, s'appuyant malheureusement sur des "sondages" ou interviews plus ou moins spontanées. Les badauds qui se promènent dans les allées des centres commerciaux le dimanche feraient bien de se demander s'ils aimeraient qu'on les fasse travailler eux-mêmes le dimanche. D'ailleurs dans ce cas la question ne se poserait plus, ils ne pourraient plus y aller.

Pour justifier ce choix , on nous affirme que les salariés sont "volontaires". Mais ils expliquent pratiquement tous que cet apport est nécessaire pour boucler leur budget. Autrement dit leur salaire est insuffisant pour leur permettre de vivre correctement. Quant aux étudiants, ils choisissent le dimanche pour pouvoir travailler sans manquer leurs cours. Mais ce qui serait normal , c'est qu'ils aient les moyens de se consacrer à leurs études à plein temps.

On peut donc constater que ce " volontariat" n'est que très relatif. D'autant plus que le patronat dispose de moyens de pression indirects pour l'imposer discrètement.

 

Le danger est grand qu'une fois les règles abolies et le travail du dimanche banalisé, ce ne soit plus considéré comme exceptionnel et soit donc payé comme les autres jours y compris dans des secteurs où il est indispensable ( santé, transport...).

 

Malheureusement des salariés, trompés par les campagnes médiatiques et poussés par le besoin se trompent de combat. Ce n'est pas pour travailler le dimanche qu'il faut se battre, mais pour des salaires décents et des bourses étudiantes permettant de vivre correctement. Et c'est tous ensemble qu'il sera possible d'y arriver.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by le LAB' - Laboratoire d'Actions pour Bezons
commenter cet article

commentaires