Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du LAB'
  • Le blog du LAB'
  • : Laboratoire d'Actions pour Bezons (LAB'). Groupe de réflexion et d’action pour une ville toujours dynamique,solidaire et ouverte sur le monde
  • Contact

Recherche

13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 15:38

 

 

Le L.A.B.'vous invite au


Ciné-Débat des Ecrans Paul Eluard



Mardi 22 janvier 2013 à 20h30

Avant-Premièredu film :

« Outreau, l’autre vérité »

Un documentaire inédit, réalisé par le journaliste Serge Garde

Avec l'aide inestimable de « INNOCENCE EN DANGER France »

et produit par la société « Ligne de Front »de Bernard de la

Villardière

 

Débat à l’issue de la séance en présence

de Serge Garde, réalisateur & journaliste et

Bernard de la Villardière

Serge Garde est un journaliste d’investigation. Il a collaboré

au journal l'Humanité où il a traité de grandes affaires

judiciaires et des enquêtes sur les mafias financières.

Il a également travaillé pour la télévision.

 

 

Bernard de La Villardière a assuré la présentation

de « Zone

interdite » sur M6.

En 2003 il fonde sa société de production : « Ligne de front ».

« Dix ans après le début de l'affaire Outreau, ce documentaire de 90 minutes, nous plonge dans les coulisses de cette affaire judiciaire sur médiatisée. En reprenant le déroulement des deux procès, ce film nous révèle des éléments inconnus du grand public. « Erreur judiciaire », ou « Fiasco judiciaire », tels sont les éléments dont la majorité des médias et citoyens se souviennent. Et pourtant, il est une vérité occultée de tous : ces enfants qui ont été reconnus victimes par la justice française. Qui sont-ils ? Que sont-ils devenus ? Comment ont-ils vécu ce revirement médiatique à leur égard, ce basculement de victime à fabulateur ? Dans ce film, la parole est donnée à des magistrats, des avocats, des experts, des ministres et les premières victimes de ce drame : les enfants qui depuis ont grandi et qui sont devenus de jeunes adultes. »

 

. Pour le réalisateur, l'opinion publique a été manipulée. « On a installé depuis dix ans une seule vérité, au détriment d'éléments qui figurent pourtant dans le dossier d'instruction ». Une attention uniquement portée sur l'innocence des adultes, alors que des abus sexuels sur douze enfants ont été avérés. Dans le documentaire, Serge Garde donne la parole à certains d'entre eux, devenus majeurs. « Le but était de donner la parole à ces victimes oubliées, qu'on ne pouvait interroger au moment des faits puisqu'ils étaient mineurs. Une partie du dossier d'instruction a été délibérément mise en sourdine. N'oublions pas que quatre personnes ont été jugées coupables et n'ont d'ailleurs pas fait appel ». La démarche de Serge Garde s'inscrit aussi dans un travail de décryptage médiatique. « Comment se fait-il que dans cette grande affaire judiciaire, il n'y a eu aucun recul critique, aucune interrogation ? ». Le pavé dans la mare est jeté.

Avertissement très amicale :

Pour avoir eu la chance d'assister à la première de presse de ce film il paraît, peut-être utile deformuler quelques remarques. Ce film est extrêmement dérangeant car il nous montre une manipulation « juridico-médiatico-politique » d 'une ampleur rarement vue que les français ont plus ou moins acceptée...ainsi que des journalistes, en toute bonne foi (du moins certains...rares). Les victimes de cette manipulation sont les enfants qui ont subi des violences effroyables et dont les coupables n'ont jamais été identifiés (peut-être?). Et puis la justice avec en premier lieu le juge Burgaud, et les experts en psychologie de l 'enfant qui on été considérés comme des joyeux hurluberlus. Alors en dehors de l'émotion (justifiée )à la vision de ce documentaire il faut que le futur spectateur ait suffisamment de distance pour bien écouter les propos du procureur de la République en retraite qui démontre calmement et techniquement les rouages de cette manipulation. Écoutez bien le commissaire de police qui a suivi cette affaire. Sa dernière parole fait froid dans le dos.

 Ce film de Serge est aussi un S.O.S. Citoyen.

JLL pour le L.A.B.'

Tarif unique 5€

Théâtre Paul Eluard

162, rue Maurice Berteaux – 95870 BEZONS

Tél. : 01 34 10 20 20

Partager cet article

Repost 0
Published by le LAB' - Laboratoire d'Actions pour Bezons
commenter cet article

commentaires