Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du LAB'
  • Le blog du LAB'
  • : Laboratoire d'Actions pour Bezons (LAB'). Groupe de réflexion et d’action pour une ville toujours dynamique,solidaire et ouverte sur le monde
  • Contact

Recherche

21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 21:26

 

Quand le Parisien joue à l’amnesique

Ce matin les locataires de la résidence du Colombier était sous le choc. L’édition de ce jour du Parisien consacrait en effet 2 pages de son édition nationale au trafic de cannabis et à la présence de dealers dans cette résidence des bords de Seine. Cet article : pourquoi pas ? Sauf que son auteur s’est bien gardé d’y rappeler l’exemplaire mobilisation du maire et de son équipe, de l’Amicale de locataires et des « descentes régulières » de police dans le quartier. Près de 50 interpellations en moins d’un an. Mais pour vendre du papier le Parisien (propriété du groupe familial Amaury 154e fortune de France avec 300 M€ en 2012, soit dit en passant ) joue à l’amnésique. Sans se soucier d’ailleurs de la légitime colère provoquée chez les locataires…qui n’entendent pas être marginalisés et insultés de cette façon.

De son côté la Ville a immédiatement réagi en publiant le communiqué de presse ci-dessous. A Bezons on a en effet bonne mémoire !

Communiqué de la municipalité de Bezons

Le Colombier : ce que la Parisien a oublié d’écrire !

 Dans le dossier qu’il consacre à la résidence du Colombier dans son édition de jeudi dernier  Le Parisien oublie de mentionner certains faits pourtant portés à sa connaissance.

Oui, la présence des dealers dans cette résidence est avérée.

Oui elle exaspère les résidents

Mais pourquoi ne pas avoir rappelé les multiples actions conduites sous l’impulsion du maire de Bezons et de l’Amicale des locataires  contre ces trafics ?

Actions dont la journaliste avait pourtant fait état dans diverses éditions du même quotidien. A plusieurs reprises, le maire, son équipe, les locataires, et dirigeants d’association sont, en effet, conjointement organisé des manifestations visant à chasser les dealers mais aussi à sensibiliser les pouvoirs publics, et plus particulièrement le ministre de l’intérieur et le Préfet du Val-d’Oise, en charge de notre sécurité.

 Conseillons à la rédaction du Parisien cet ancien mais efficace moyen de se souvenir de quelque chose : faire un nœud à son mouchoir.

Conseillons à la rédaction du Parisien cet ancien mais efficace moyen de se souvenir de quelque chose : faire un nœud à son mouchoir. Mais vont-ils s’en souvenir ?

Cette mobilisation  a également conduit à obtenir du bailleur Logirep l’engagement d’une enveloppe de 300 000 €  pour des travaux sécurisant l’immeuble, , travaux accompagnés de l’installation de la vidéosurveillance. Par ailleurs, l’action du maire   devrait aboutir à l’inscription et aux subventionnements, par l’État, de travaux dans cette résidence au titre de l’ANRU.

L’engagement de la Municipalité et des locataires pour lutter contre ces trafics de cannabis, , est étroitement liée à la  mobilisation, élargie à toute la population Bezonnaise (5 000 pétitions et 600 personnes lors du rassemblement) contre la fermeture du commissariat de Bezons. Commissariat, aujourd’hui préservé et pour lequel  le maire de Bezons, mais aussi les principaux syndicats de police, continuent de réclamer le renforcement des effectifs. Par ailleurs, à l’initiative du maire, se réunit la semaine prochaine  le Comité local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) de Bezons,  au sein duquel siège le Préfet et le Procureur de la République.

Et le premier point inscrit à l’ordre du jour de cette instance, à la demande du maire, concerne justement ce trafic.

Et mieux encore, toujours à son initiative, les Amicales de locataires du quartier  participeront à cette réunion.

Nous aurions aimé que figurent dans cet article ces éléments positifs qui démontrent la combativité de celles et ceux qui habitent Bezons, aiment leur ville et ne se résignent pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by le LAB' - Laboratoire d'Actions pour Bezons
commenter cet article

commentaires