Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du LAB'
  • Le blog du LAB'
  • : Laboratoire d'Actions pour Bezons (LAB'). Groupe de réflexion et d’action pour une ville toujours dynamique,solidaire et ouverte sur le monde
  • Contact

Recherche

29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 14:15

 

Dominique Lesparre, Maire de Bezons, Conseiller général du Val d'Oise

Le Collectif Logement

 

Ont le plaisir de vous inviter

 

aux Rencontres du Logement

Lundi 10 décembre à 20h30

Espace Aragon - 42, rue Francis-de-Pressensé

En présence de :

Marie-Noëlle Lienemann, ancienne Ministre du Logement, Sénatrice de Paris

Michel Mittenaere, représentant de la Confédération nationale du Logement

Marc Hourson, président de l'office public de l'habitat de Gennevilliers, adjoint au maire

 

Logement : 6 mois après la nomination du nouveau gouvernement,

où en sommes-nous ?

collectif logement 121129

Repost 0
Published by le LAB' - Laboratoire d'Actions pour Bezons - dans Logement
commenter cet article
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 00:00

manif 20120310 n1

 

manif 20120310 n2

Repost 0
Published by le LAB' - Laboratoire d'Actions pour Bezons - dans Logement
commenter cet article
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 17:35

 

 parisien-rallye-habitat-indigne

 

  Voir aussi l'album photo !

Repost 0
Published by le LAB' - Laboratoire d'Actions pour Bezons - dans Logement
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 18:04

Le LAB' participe au rallye contre le logement indigne et les marchands de sommeil organisé par la ville et le collectif logement

 

habitat indigne 111126

Repost 0
Published by le LAB' - Laboratoire d'Actions pour Bezons - dans Logement
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 18:24

 par Albert Jacquard, généticien, Mgr. Gaillot, évêque de Parténia, Jean-Baptiste Eyraud, porte parole de Droit au Logement et Willy Pelletier coordinateur général de la Fondation Copernic

    

logt cher 

Attention, les locataires craquent. Le drame s'exécute sans bruit. Des cas individuels, éparpillés, invisibles, mais massifs. Le coût pour se loger devient insupportable, en tous sens du terme. En dix ans, les loyers HLM se sont accrus de 29%, les loyers du parc locatif privé ont augmenté de 44,2% en moyenne pendant que les loyers à la relocation doublaient. Dans les logements sociaux, la part des impayés de plus de trois mois passe de 5,4% à 6,7% de 2008 à 2010. L'an dernier, les allocations logement furent réduites de 240 millions d'euros! Les expulsions atteignent un record en 2009: 106938 décision de justice. Une augmentation de plus d'un tiers en dix ans. Les expulsions par la police ont doublé entre 2000 et 2009: plus de 10 000 expulsions par an.

Ce sont des chiffres ? Non, ce sont des vies. Saïda s'occupe d'un couple de riches bailleurs dans le XVIIè arrondissement parisien, que la logent dans un deux pièces correct pour 400 euros.

A leur mort en 2010, les héritiers vendent l'appartement à des investisseurs italiens et lui signifient un congé vente.

   

Elle subit une série d'opérations au reins. De retour de l'hôpital en mai, elle découvre qu'elle est expulsée.

Pas d'hébergement. Elle s'abrite où elle peut. Son logement est loué 1 200 euros. Après quarante ans de service, Saïda, 63 ans, n'a plus de recours. Elle dort sur le trottoir ou dans les bureaux du DAL (droit au logement) et occupe le square Boucicaut depuis le 16 juillet avec 200 autres familles.


L'hébergement d'urgence est malade des coupes budgétaires réalisées par le gouvernement. Le samu social ferme 5 000 places à Paris. Il en manque plus de 13 000 rien qu'en Ile de France. Pourtant, l'accueil de chaque sans abris est une obligation qui incombe à l'Etat, c'est la loi.



 logt cher2

 

Les mals-logés attendaient beaucoup de la loi sur le droit au logement opposable (Dalo). Quatre ans plus tard, l'incurie du gouvernement dans les grandes agglomérations saute à la figure. En décembre 2010, 59% des locataires prioritaires n'étaient toujours par relogés. La proportion monte à 70% en Ile de France. A Clichy (Hauts-de-Seine), Luc et Anne vivent dans 21m2 avec deux enfants et payent 659 euros pour un studio vétuste. Ils gagnent 1300 euros par mois et sont prioritaires Dalo depuis 2008, première année d'application de la loi. Aucune proposition de relogement à ce jour, 34 000 ménages sont dans ce cas. Parallèlement, l'Insee recense 2,12 millions de logements vides en 2010, un record, tandis que là aussi l'État refuse d'appliquer la loi de réquisition! Et tellement de maires bafouent impunément l'obligation (sur vingt ans) de réaliser 20% de logements sociaux dans leur commune.
Entre 2002 et 2009, seules 50,3% des communes concernées par la loi SRU ont respecté les objectifs de financement des logements sociaux.

Les travailleurs pauvres, les jeunes, les étudiants, les retraités modestes, les couples divorcés, les migrants ne sont pas les seuls à galérer. D'après une étude TNS Sofres de juin 2011, un Français sur cinq peine pour payer son logement. La part des loyers dans les revenus des locataires a doublé en trente cinq ans. Et les attaquent prolifèrent contre les droits des locataires en HLM. Le gouvernement vend les logements sociaux, dérégule peu peu les loyers HLM, ouvre les portes du logement social aux promoteurs, c'est la marchandisation des HLM à marche forcée. La loi Molle (loi Boutin de 2009) en est le fer de lance.

Le parc locatif privé n'est pas en reste. La montée en charge des sous-locations, des baux d'un an (meublés), de trois mois ou neuf mois (pour les étudiants), accélèrent la précarisation des locataires. Les baux contre les services rendus, y compris sexuels, ne relèvent plus du fait divers sordide. Là aussi le laxisme règne.

Les bailleurs les plus cupides ont tous les droits. Un commerçant à la retraite, handicapé, est décédé le 12 septembre des suites du choc subi à la suite de son expulsion illégale par son bailleur et ses gros bras, un mois plus tôt, à Lambersart (Nord), ville dirigée par un ancien ministre du logement.

Depuis 1984, la masse des loyers perçus par les loueurs a presque triplé une fois l'inflation déduite. Tirés vers le haut par les politiques de défiscalisation pour les plus riches, les revenus fonciers sont passés de 16,5 milliards à 25,6 milliards d'euros de 2003 à 2008.


On attend impatiemment, à l'exemple des grands patrons réclamant plus d'impôts, un appel de propriétaires bailleurs pour baisser les loyers. Ou faudra t-il que les locataires et les accédants, étranglés par le logements cher, se mettent en grève ?

 

 Article paru dans Libération.

Repost 0
Published by le LAB' - Laboratoire d'Actions pour Bezons - dans Logement
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 16:28

 

 

 

logturg-PR 

 

 

COLLECTIF BEZONNAIS DU LOGEMENT

 

 

 

Plus de 80 personnes se sont réunies avec Dominique Lesparre pour tirer le bilan de 18 mois de luttes, d'initiatives, de création d'associations de locataires, de défense du logement social.

 

Associations, amicales de locataires, collectif habitat avaient répondu présents à cette invitation et n'ont pas boudé leur plaisir de se retrouver ensemble pour envisager une rentrée 2011-2012 revendicatrice.

 

Dominique Lesparre a rappelé les principaux événements de cette année, initiés par le collectif départemental, et fortement animés par le collectif bezonnais. Il a notamment souligné :

 

Depuis 18 mois, il y a eu :

Création ou relance des associations de locataires

·        Brigadières

·        Joliot Curie

·        F.Liszt

·        Dulcie September

·        Christophe Colomb

·        Edgar Quinet

·        Claude Monet

 

En tout: Avec; Pierrats, Delaune, Lilas, Sycomores, Résidence du Val, Grand Cerf, Antin, Branchard, Fabien ce sont 16 associations de locataires qui rayonnent sur notre ville.

 

Avec en perspective:

Lucien Sampaix

Logirep, rue Jean Jaurès

 

De nombreuses initiatives et actions se sont déroulées en 2010-2011

 

·        3 rallyes dans les villes qui ne respectent pas la loi S.R.U

·        Le rassemblement pour un plan d'urgence du logement à la Préfecture le 2 mars qui a regroupé plus de 400 participants dans la pluralité des associations, syndicats, partis politiques et à noter une très forte proportion de demandeurs de logements.

·        La rencontre départementale du logement en février avec plus de 20 organisations concernées par les questions du logement

·        Un reportage sur FR3 et une couverture médiatique importante allant du Parisien à Marianne, de l'Humanité à la Gazette du Val d'Oise, de l'élu d'Aujourd'hui à V.O. News

·        Et enfin, ce qui a mis en colère de nombreux maires du Val d'Oise, les Boutins d'or du logement social, succès qui a agacé ceux qui ne respectent pas la loi S.R.U

·        Certes le Préfet a fait évoluer quelques lignes mais il nous faut continuer car il y a toujours 25 villes qui ne respectent pas loi et comme l'exprime Patrick Doutreligne « font un bras d'honneur à la République »

·        De même les lois Boutins Apparu sont toujours présentes

 

Pour 2012: Ne pas baisser les bras

 

·        Continuer à aider les associations de locataires, en créer d'autres, assurer une coordination pour lutter pour le logement social. Coordination qui pourrait organiser une rencontre des locataires tous les trimestres.

·        Continuer nos rallyes, en particulier avec un rallye sur le logement indigne

·        On vous propose aussi une « rencontre-assises » du logement à vocation départementale sur le thème construisons un plan d'urgence.

·        Proposition vous est faite aussi d'avoir une initiative en direction de Logirep

·        N'hésitez pas aussi à nous donner des nouvelles de  vos associations pour l'on les mette sur notre blog: « Un toit pour tous » et sur notre page « Facebook. »

 

 

Cette initiative s'est terminée par un moment convivial, rencontres entre différents adhérents, contacts avec les représentants du personnel d'A.B. Habitat, questions au Maire, discussions aux tables sur beaucoup de sujets, pas forcément déconnectés des questions du logement comme l'école, la sécurité ( avec cette nouvelle qui a interloqué les présents : : les 15 silhouettes de policiers qui avaient disparu avaient été « empruntées!) par le chef de l'opposition U.M.P. Locale qui a été obligé de les rendre au commissariat après plainte de la ville)....loin des questions du logement cette anecdote ? Pas tellement puisque les attaques contre le logement social, contre les services publiques proviennent du même horizon politique.

 

Le collectif bezonnais du logement vous donne rendez vous en septembre pour de nouvelles actions.

Repost 0
Published by le LAB' - Laboratoire d'Actions pour Bezons - dans Logement
commenter cet article
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 11:28

 

Une centaine de personnes venue de différentes villes du Val d'Oise, s'est rendue à Parmain (7.01% de logement sociaux) et à Nesles-la-Vallée »(2.16%) afin de comprendre pourquoi ces Villes n'en construisent pas et ne respectent pas la loi S.R.U.

 

rallye logement N°3-019

 

Si le Maire de Parmain a reçu aimablement le Collectif Départemental, le Maire de Nesles-la-Vallée a pointé aux abonnés absents ( pas question pour lui, peut être, de recevoir la piétaille des cités !).

 

Le Maire de Parmain a expliqué que sa Ville construisait des logements sociaux et qu'elle allait passer en 2012 de 7% à 11%, mais ajoutait-il, de nombreux parminois et parminoises n'en souhaitaient pas.

 

rallye logement N°3-013

 

Après l'intervention de Dominique Lesparre, Maire de Bezons et d'un représentant du Réseau Solidaire pour les Droits (composé d' A.T.D Quart Monde, du Secours Catholique, Amnesty International) le collectif départemental se rendit à Nesles-la-Vallée où …!

 

Les rallyes pour la solidarité urbaine ne sont pas terminés: il y a toujours 25 villes qui sont en dessous de la barre des 20% de logements sociaux, dont 11 en dessous de 10%....6 villes sont au dessus des 40% !

 

Le Préfet Pierre Henry Maccioni a précisé, lors de la rencontre du logement dans le Val d'Oise que « La mixité sociale doit s'appliquer sans différenciation ». CHICHE !

 


Repost 0
Published by le LAB' - Laboratoire d'Actions pour Bezons - dans Logement
commenter cet article
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 09:33

A voir sur France 3 l'émission Pièces à conviction Mercredi 20 avril 20H35 qui traite du problème du logement avec notamment un reportage sur les Rallyes des villes "hors la loi" qui se sont déroulés sur le Val d'Oise. 

Plus d'infos :

http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/pieces-a-conviction,23932512.php

http://programmes.france3.fr/pieces-a-conviction/

 

Le logement est devenu la première préoccupation des Français juste après l’emploi. En 10 ans, les prix de vente ont doublé et les loyers ont augmenté de 50 %.

A Paris, par exemple, tous les excès sont permis et le marché du luxe est en pleine explosion : les biens haut de gamme se revendent en quelques jours et un mètre carré se négocie jusqu’à 30.000 euros ! Et pendant que certains s’offrent ces demeures de rêve, d’autres vivent un cauchemar pour se loger, et pas seulement les plus pauvres. Pour la classe moyenne aussi, se loger est devenu un luxe...
A cause de la flambée des prix, beaucoup sont obligés de quitter les grandes villes pour s’installer en périphérie, d’autres se retrouvent dans des logements insalubres en attendant des jours meilleurs. Les demandes de logement social atteignent des records : 1.200.000 Français sont en liste d’attente ! Mais les critères d’attribution ne sont pas toujours respectés : certains locataires du parc HLM possèdent des châteaux en guise de maison secondaire.....

A qui profite la crise du logement ? Qui sont les acteurs de ce marché juteux ? Que valent les promesses électorales ? « la France de propriétaires » est-elle une utopie ?

Les équipes de Pièces à conviction ont enquêté plusieurs mois sur la réalité du logement en France.


Repost 0
Published by le LAB' - Laboratoire d'Actions pour Bezons - dans Logement
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 11:45

 

 

Excusés: Mrs et Mmes: Gilles Polastro, Corinne Bord, Jean-Michel Ruiz, U.N.E.F

 

 

Retour sur le 2 mars:

Belle initiative départementale et réussite incontestable.

 

A remarquer: Une belle mobilisation des demandeurs de logements

 

Le Préfet a envoyé une réponse que nous sommes en train d'étudier mais en résumé pour lui : « Tout va bien même s' il reste des petites choses à régler ».

 

Et pourtant, il faut toujours construire 7000 logements sociaux dans le Val d'Oise.

La fondation Abbé Pierre cite le chiffre de 50 000 demandes d'expulsion en 2011 en France.

 

Même si nos actions: 2 rallyes, une rencontre départementale, 1 rassemblement réussi le mars, 5 créations d'associations de locataires créées à Bezons depuis janvier 2010, une lutte anti-expulsion réussie à Mériel (et nous n'avons pas le résultat d'autres actions dans le Val d'Oise) le Préfet, le gouvernement gardent le cap de la loi Boutin.

 

Il nous faut continuer l'action, mais il va être difficile pour Bezons de porter le collectif départemental

Nous devons réfléchir à mieux structurer ce collectif: en association ? Ou dans une association parallèle « Amis du collectif »?

 

Ensemble, nous sommes capable d'organiser et de réussir de belles initiatives. Il faut réfléchir à une structuration légère mais efficace.

 

Bezons veut continuer cette action, le collectif local est toujours prêt.

 

Notre collectif ne veut pas être un agglomérat d'associations, d'organisation. Il veut et il est aussi un lieu d'engagement individuel de locataires, de demandeurs de logements, de personnalités luttant pour: un toit pour tous, un toit partout.

 

Pour synthétiser cette problématique, il faut poser cette question: Comment faire exister ce collectif départemental ?

 

 

Il est proposé plusieurs initiatives, pistes :

  • Dans le cadre des prochaines échéances électorales, présenter le plan d'urgence aux candidats pour qu'ils se positionnent.
  • Un courrier vers les responsables d'organisations, associations pour une rencontre avec les initiateurs du collectif
  • Des initiatives :


- Samedi 7 mai: Rallye dans les villes ne respectant pas la loi S.R.U

- Mardi 17 mai à 19h espace Aragon  « Les Boutins d'or » du logement social

- Samedi 21 mai Rallye contre les logements indignes à Bezons et Argenteuil (logements insalubres, marchands de sommeil)

 

- Une initiative plus emblématique sera proposée prochainement.

 

 

Repost 0
Published by le LAB' - Laboratoire d'Actions pour Bezons - dans Logement
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 11:08

 

 

 

Avec les beaux jours, la tentation est forte d'oublier ceux qui subissent de plein fouet la crise du logement. Pourtant la situation dans le Val-d'Oise demeure préoccupante, urgente, et plusieurs maires ne respectent toujours pas les 20% de logements sociaux, imposés par la loi SRU.

Le collectif doit maintenir la pression sur ces élus « hors-la-loi », afin qu'ils engagent rapidement une vraie politique de mixité sociale dans leur ville.

 

 

Après le succès de la manifestation du 2 mars 2011, le collectif valdoisien du logement persévère et organise le troisième rallye des villes « hors-la-loi » le:

 

Samedi 7 mai 2011

de 9h30 à 12h00

 

Un départ en car devant la mairie de Bezons est prévu à :

9H 15

 

Deux villes seront visitées :

  • Parmain, qui compte 5,89% de logements sociaux (chiffres 2009)

  • Nesles-la-Vallée, qui totalise 2,05% de logements sociaux (chiffres 2009)

Au terme du rallye, un buffet nous permettra de faire de manière conviviale, le bilan de cette matinée d'action.

Nous comptons sur votre mobilisation !

 

 

 

 

Pour tout renseignement, merci de contacter :

 

collectiflogement95@gmail.com

http://rallyes95.wordpress.com/

 

 

 

Repost 0
Published by le LAB' - Laboratoire d'Actions pour Bezons - dans Logement
commenter cet article